La natation et les femmes : une histoire vieille comme le monde

Dans un précédent article, nous vous avions présenté le top 5 des meilleurs nageurs de l’histoire. De Phelps à Popov, en passant par Spitz et Thorpe, ces noms ont profondément marqué le monde de la natation grâce à leurs exploits individuels.

Alors que les prochains jeux-olympiques approchent, les athlètes s’entrainent dur pour espérer arracher le maximum de médailles. Hommes et femmes. Effectivement, à l’instar de la natation masculine, la natation féminine comporte elle aussi des personnalités marquantes, et une histoire passionnante. Panorama historique sur la natation féminine, du début du 20ème siècle jusqu’à nos jours.

The Canadian women’s 4×100-metre freestyle relay team celebrates their bronze medal finish at the 2016 Summer Olympics, in Rio de Janeiro, Brazil, Saturday, Aug. 6, 2016. THE CANADIAN PRESS/Frank Gunn

Annette Kellerman – première femme à participer à une épreuve de natation

1905 est une date importante et symbolique pour le sport féminin puisque c’est l’année à laquelle Annette Kellerman, une athlète australienne, participe à la première épreuve de natation dédiée aux femmes. À l’époque, la sportive a été invitée par le journal l’Auto, l’organisateur de l’événement et depuis, l’effervescence autour de la natation féminine n’est jamais retombée.

Effectivement, moins d’une année après, suite au succès remarqué de la compétition, d’autres épreuves vont être organisées. En 1906 donc, poussé par les journaux sportifs de l’époque, deux événements majeurs vont être organisés. Il s’agit des fameuses traversées de Paris auxquelles sept femmes participent. Le succès est au rendez-vous en termes d’audience, bien que les événements ne répondent pas aux normes sportives en vigueur.

1919 : création de la Fédération Féminine de Natation

Quelques années plus tard, la natation féminine connaît un autre événement marquant pour son avenir : la création de la Fédération Féminine de Natation (FMN). Néanmoins, la fédération ne fait pas long feu suite à des épisodes de corruptions impliquant ses dirigeants. Une autre fédération indépendante voit le jour alors et les nageuses professionnelles la rallient aussitôt.

Bien que la place réservée à la femme au sein du sport ne soit toujours pas importante, quelques nageuses françaises arrivent à obtenir des médailles lors de compétitions prestigieuses. En relais, les femmes obtiennent une première consécration au meeting de Monte-Carlo, puis un premier record d’Europe obtenu par Marguerite Leroux puis le record du monde en 1930 arraché par la nageuse Yvonne Godard. La suite, on la connaît, les femmes ont de plus en plus occupés les devants de la scène et aujourd’hui, à l’aube du 21ème siècle, la natation féminine jouit d’un prestige tout aussi important que la natation masculine.

Le sport « convenable » à l’époque

Contrairement à d’autres sports féminins, l’histoire de la natation féminine a débuté relativement tôt. Et pour cause. À une époque où les mœurs et les mentalités étaient beaucoup plus conservatrices que la nôtre, sans parler de la domination masculine sur toutes les disciplines sportives, la natation était perçue comme un sport respectable qui ne heurtait pas les convenances de l’époque.

Effectivement, ce sport remplissait tous les facteurs d’un sport convenable pour la mentalité conservatrice d’antan : il n’y avait pas de contact, aucune arme n’était utilisée, et les femmes proposent à voir des prestations esthétiques qui ne sont sans rappeler la dance ou d’autres disciplines à connotation féminine. C’est ce qui explique sans doute pourquoi la natation féminine s’est considérablement développée à l’époque, jusqu’à nos jours.

Les 5 plus grands nageurs de tous les temps

Le monde de la natation a connu des légendes qui ont marqué les championnats mondiaux. Cet article vous offre un top 5 des plus grands nageurs pour votre plaisir.

Phelps ou “La Balle de Baltimore”

Michael Fred Phelps détient un lourd palmarès faisant de lui le nageur le plus titré des championnats de natation. Né en 1958, cet Américain est un spécialiste de la trilogie des épreuves suivantes : 4 nages, nage libre et papillon. Il a participé à plusieurs compétitions comme les Jeux Olympiques, le championnat du monde grand bassin, le championnat petit bassin et les championnats pan-pacifiques.

Et il faut noter qu’il ressort champion à chaque fois. Sa technique de nage impressionnante lui a permis de dresser un palmarès énorme qui, en partie, peut être décliné comme suit : détenteur de 26 médailles d’or, détenteurs de grands records comme celui du monde des 100 mètres papillon, des 4 fois 100 mètres nage libre et des 400 mètres de 4 nages. C’est tout simplement une légende.

Popov surnommé “Le tsar”

Si beaucoup le connaissent sous le nom d’Alexander Popov, eh bien, le vrai nom du nageur russe est Aleksandr Vladimirovitch Popov. Encore en activité jusqu’en 2004, c’est un grand spécialiste de l’épreuve de la nage libre qui a renversé la domination des Américains dans le domaine. En effet, il réalisa l’exploit d’un doublé 50-100 m en nage libre et écrase ainsi l’espoir de ses concurrents Américains Tom Jager et Matt Bondi.

Son parcours de nageur est parsemé de victoires qui alourdissent son palmarès. Popov est tenant de 5 titres mondiaux, 10 titres européens et 4 titres olympiques. C’est tout simplement une référence dans le monde de la natation et sa carrière actuelle le démontre encore clairement. En effet, depuis sa retraite, il travaille en étroite complicité avec le Comité international olympique.

Spitz surnommé “Goldfinger“

Il est le plus ancien et, sans doute, le plus expérimenté des 4 autres nageurs. En effet, Mark Andrew Spitz est né en 1950 en Californie et demeure un ténor dans l’histoire de la natation. Jusqu’en 2007, il était le seul tenant de 7 médailles d’or lors des JO de Munich, mais Phelps bat son record en 2008 en remportant 8 médailles lors des JO de Pékin. Cependant, cela ne touche en rien ses records mondiaux qu’il traîne dans son palmarès. À son actif, on compte facilement 26 records mondiaux en individuel et 5 records mondiaux en relais. Ce chevronné de la natation est tout simplement une référence.

Thorpe, “Thorpedo ou la Torpille”

L’Australie peut se vanter de ce digne fils qui a fait sa fierté lors des grandes compétitions mondiales. À 34 ans, Ian James Thorpe est médaillé de l’ordre d’Australie et tenant de 5 titres olympiques, de 11 médailles d’or dans les championnats mondiaux de natation. Par ailleurs, il est sacré meilleur nageur mondial à quatre reprises et se classe, avec toutes ses distinctions, au top 2 des nageurs les plus titrés derrière Phelps. Dommage qu’il ne soit plus actif !

Manaudou ou “La Sirène de Melun”

Avec son sacre de nageuse mondiale en 2007, Laure Manaudou est une nageuse française qui s’est magnifiquement illustrée dans les grandes compétitions. Elle détient d’énormes records dans la compétition du Grand bassin et est une spécialiste des épreuves de brasse, papillon, crawl et dos crawlé. Son parcours est un modèle pour les jeunes nageuses qui désirent devenir une légende plus tard.

Où et comment parier sur la Natation ?

Petite histoire de la natation

La première mention de la natation date de 7 000 ans. Sport très populaire dans les pays latins et anglo-saxons, la natation s’est imposée peu à peu comme une discipline majeure, au point de devenir une discipline olympique depuis 1896.

Le cas de l’américain Michael Phelps a marqué les esprits : en 2008, lors des JO de Pékin, ce dernier a remporté 8 médailles. Un record inégalé à ce jour : personne n’a encore pu battre ce record.
Les calendrier de la natation est marqué par les compétitions suivantes :

Les paris

Les parieurs peuvent trouver la plus grande quantité d’événements chez les bookmakers au cours de ces compétitions.

Deux paris principaux existent :

  • le vainqueur de la compétition : dans ce cas, il faut regarder les cotes de près pour miser gros sur le favori de la compétition, dans la mesure où, comme au tennis, les surprises sont assez rares
  • les 3 premiers : c’est un pari plus risqué, car les podiums reservent toujours au moins une surprise

Les facteur à prendre en compte

Que devez-vous suivre pour vos analyses et vos prédictions sur la natation ?

Glanez toutes les informations possibles sur le tournoi et les nageurs. Vous devez suivre l’histoire de leur carrière (à quel stade de leur carrière sont-ils : en croissance ou sur le déclin ? est-ce un jeune nageur, un nageur expérimenté ou un nageur sur la fin ?). Pour beaucoup de nageurs la médaille olympique est le rêve de leur carrière donc le critère de motivation est primordial.

Essayer aussi de collecter l’historique des nageurs sur l’année en cours : comparez notamment le meilleur temps effectué sur l’année par chacun des nageurs en compétition. Les statistiques sont clés pour prédire le vainqueur. Quelles sont leur nage préférée ? Un sprinteur aura ainsi plus de difficultés sur des distances longues.

Regardez aussi si la compétition sera le lieu d’innovations techniques : Il y a quelques années, des équipes de nageurs ont utilisé des maillots de bain en polyuréthane, le matériau qui est utilisé par les astronautes de la NASA. Ces matériaux auraient dû diminuer la résistance de l’eau et ces maillots de bain étaient appelés «peau de requin». Des records du monde ont été battus, avant d’être interdits par le Comité Olympique.

Ou parier sur la natation ?

En France, l’ARJEL (autorité de régulation des jeux en ligne) a autorisé depuis 2010 les paris sur la natation. Ainsi vous pouvez parier sur les compétitions en toute légalité, chez les bookmakers qui détiennent une licence. En voici la liste :

  • Winamax
  • PMU
  • Betclic
  • Unibet
  • Bwin
  • Parions Sport en ligne
  • Netbet
  • Genybet
  • Zebet
  • France Pari

Nous recommandons particulièrement Betclic en raison de leur bonus de bienvenue de 100 € avec le code promo Betclic. Vous pourrez ainsi vous inscrire gratuitement avec le code avantage Betclic et miser sur une grosse cote pour les Jeux Olympiques par exemple. Et si votre pari est perdant, Betclic vous remboursera le pari.

En revanche, gardez en tête que les bookmakers anglais, notamment bet365, Ladbrokes ou encore William Hill ne sont pas légaux en France. Vous ne pourrez donc pas vous y inscrire. Seuls les sites de paris légaux vous permettront de jouer de manière sécurisée.